Isolation de maison ancienne : les meilleures techniques

Les maisons anciennes séduisent par leur charme et leur prix moins élevé que les maisons neuves. Cependant, la qualité de l’isolation peut s’avérer un défaut dans ces maisons, entraînant souvent des coûts énergétiques élevés. Il est donc important d’améliorer l’isolation des maisons anciennes pour les rendre plus confortables à vivre et limiter leur consommation d’énergie. La réglementation environnementale RE2020 impose désormais des normes d’isolation pour les logements neufs dès la conception. D’autre part, les maisons plus anciennes sont pour la plupart construites sans isolation. Alors que les maisons en pierre offrent une bonne isolation des murs, les sols causent des déperditions de chaleur de 7 à 10 %. C’est pourquoi il est important de vérifier l’isolation des maisons anciennes pour éviter justement les déperditions thermiques.

Pourquoi améliorer l’isolation thermique d’une maison ancienne ?

La première chose importante est de vérifier l’isolation de l’ancienne maison pour limiter les pertes de chaleur ou de fraîcheur, notamment au sol. En effet, une bonne isolation thermique permet de limiter les déperditions énergétiques et donc de faire des économies d’énergie.

De plus, il rend l’habitation plus respectueuse de l’environnement en limitant les émissions de gaz à effet de serre. En plus de la consommation d’énergie, l’isolation peut également permettre d’économiser sur les coûts d’entretien de la maison. En effet, les maisons plus anciennes peuvent nécessiter des travaux d’entretien en raison du vieillissement avec le temps. Ainsi, l’isolation peut ralentir le vieillissement des maisons anciennes en améliorant la qualité de l’air, prévenant ainsi l’apparition de moisissures causées par l’humidité.

Lors de l’achat d’une maison ancienne, des travaux sont souvent nécessaires pour la maintenir au goût du jour. Par conséquent, l’amélioration des performances d’isolation est également une bonne occasion de rénover le sol de la maison. De plus, certains matériaux d’isolation peuvent également améliorer l’isolation phonique de la maison, un aspect qui manque aux maisons plus anciennes. Ainsi, toutes ces améliorations peuvent rendre la maison plus écologique, économique et habitable.

En effet, le confort thermique s’améliorera globalement. Cela signifie que les résidents vivant dans des maisons plus anciennes et bien isolées ne subiront donc plus les courants d’air hivernaux et les planchers froids, ni la forte augmentation de la température lors des canicules estivales grâce à une bonne isolation thermique.

Comment isoler le sol d’une maison ancienne ?

Il existe plusieurs techniques d’isolation du sol. Le choix de la technique à utiliser dépendra du type de maison et de la manière dont celle-ci a été construite.

L’isolation par le dessous

Il s’agit de la technique d’isolation du sol la plus utilisée pour améliorer l’isolation thermique des maisons anciennes. C’est également la technique la moins onéreuse. Elle consiste à isoler le plafond d’un vide sanitaire, c’est-à-dire l’espace vide entre la terre et le plancher, ou le plafond d’une pièce non chauffée comme un garage ou une cave. Il suffit ainsi de fixer un isolant sur la face inférieure du plancher en question. Cette technique ne nécessite donc pas de gros travaux.

L’isolation par le dessus

Si la maison est construite sur terre-plein et qu’elle ne possède pas de vide sanitaire, l’amélioration de l’isolation se fera par le dessus. Cette technique consiste à poser un isolant sur le plancher avant de le recouvrir d’un nouveau revêtement. Cette technique implique donc de devoir enlever le revêtement existant. Par ailleurs, il faut aussi faire attention à l’épaisseur de l’isolant utilisé. En effet, cette technique signifie que la hauteur sous plafond de la pièce isolée sera réduite car l’épaisseur du sol augmentera légèrement.

L’isolation entre les éléments du plancher

Cette technique est à choisir lorsque l’on ne souhaite pas perdre de place en augmentant l’épaisseur du sol de la pièce à isoler ou du plafond d’une pièce non chauffée. Elle consiste à insérer un isolant entre les éléments de structure, à l’intérieur du plancher. Pour ce faire, il faut soulever une partie du plancher et remplir l’espace entre les solives, les pièces de charpente qui soutiennent le plancher, avec un isolant en vrac. Lorsque cette technique est utilisée, il convient de s’assurer que l’isolation est compatible avec le système électrique.

Quelle est la meilleure isolation pour le sol ?

Pour choisir l’isolant à utiliser lors de l’amélioration de l’isolation thermique d’une maison ancienne, il faut prendre plusieurs choses en compte :

Le coefficient de conductivité thermique lambda : Cela représente la capacité d’un isolant à conduire la chaleur (cad à la laisser passer ou à l’isoler). Plus le coefficient est faible et plus le matériau est isolant.

La résistance thermique : elle indique la capacité de l’isolant à résister aux températures aussi bien froides que chaudes. Elle correspond donc à la performance de l’isolant. Plus la résistance est importante et plus le matériau est performant.

Les différents matériaux d’isolation thermique

Il existe une multitude d’isolants thermiques :

  • Les isolants synthétiques (le polystyrène ou le polyuréthane) : souvent vendus sous forme de plaques, ces isolants sont peu coûteux et ont l’avantage d’être très isolants, en particulier contre le froid, tout en conservant une faible épaisseur. En revanche, ces isolants n’apportent pas d’amélioration au niveau de l’isolation phonique.
  • Les isolants minéraux (la laine de verre ou la laine de roche) : à faible coût, ces isolants sont très performants, aussi bien au niveau thermique qu’acoustique. La laine de roche est notamment très utilisée pour l’isolation du sol par le dessous.
  • Les isolants naturels (la laine de bois, le chanvre, la ouate de cellulose ou le liège) : vendus en vrac ou sous forme de panneaux ou de plaques, ces isolants sont performants mais également écologiques. La laine de bois est notamment très efficace pour lutter contre l’humidité dans les maisons anciennes. Ces isolants permettent également d’améliorer l’isolation phonique. En revanche, ce type d’isolant est généralement plus onéreux que ceux cités précédemment.

Quelles sont les étapes essentielles de l’isolation d’une maison ancienne ?

Isoler une maison ancienne par l’intérieur

L’isolation intérieure des maisons anciennes est une solution incontournable lorsque les propriétaires souhaitent préserver la beauté indéniable des murs en pierre. Contrairement aux idées reçues, il est indispensable d’isoler une construction ancienne qui possède des murs épais. Ce type de maison ancienne est fortement impacté par les écarts de températures. La pierre ne suffit pas à isoler complètement l’intérieur, que ce soit contre les grosses chaleurs ou les grands froids.

Dans les maisons plus anciennes et non isolées, il existe d’importants problèmes de déperdition de chaleur et de condensation pouvant provoquer des moisissures qui pourraient provoquer des allergies chez les occupants de ces maisons. L’enjeu est donc écologique, économique et sanitaire.

Dans ce type d’habitat, les habitations qui manquent de confort été comme hiver finissent souvent par surchauffer ou utiliser la climatisation jour et nuit. C’est loin d’être idéal en termes de budget et d’environnement. Posséder une maison ancienne ne dispense donc pas de recourir à des solutions isolantes, les murs en pierre créant un pont thermique.

L’isolation intérieure présente les avantages suivants :

  • Préserver l’architecture et la totalité des atouts esthétiques extérieurs de la construction,
  • Réduit les problèmes de condensation,
  • Améliore le confort intérieur,
  • Permet de rectifier les défauts comme par exemple les inégalités dues aux murs qui ne sont pas droits.

Pour l’Isolation Thermique par l’Intérieur d’une maison ancienne, nous pouvons aussi faire poser  :

  • des panneaux composites d’une épaisseur d’environ 3 cm seulement pour une efficacité réelle sans perdre de place (90 €/M²),
  • de la laine de roche ou de la laine de verre qui sont des laines minérales. Elles résistent très bien à l’humidité et possèdent une bonne isolation acoustique (12 €/m²).
  • de la ouate de cellulose, de bonnes performances phoniques et résistance à l’humidité (20 €/M²).
  • du liège expansé : très bonne résistance à l’humidité est vraiment exceptionnelle et sa tenue dans une pièce humide est très bonne (30 €/M²).
  • De compléter l’isolation des murs en isolant les plafonds et la toiture
  • De poser une VMC.

Pour perfectionner cette isolation, il est possible de remplacer ses vieilles fenêtres par des fenêtres à double-vitrage.

Isolation extérieure d’une maison ancienne

Comment isoler une maison ancienne par l’extérieur ?

Il existe différentes techniques d’isolation par l’extérieur qui conviennent parfaitement aux vieilles constructions. Cela peut être intéressant :

Si l’on souhaite conserver à l’intérieur les inégalités dues à des murs pas tout à fait droits, mais qui apportent à l’habitat une touche authentique pleine de charme. C’est justement cette âme que recherchent les amateurs de vieilles maisons.

Pour réduire le moins possible la surface habitable, sachant que l’isolation intérieure peut occuper un espace non négligeable.

Pour ce faire, les professionnels conseillent une solution alternative qui consiste à recouvrir les murs extérieurs et le toit d’une sorte de manteau isolant. Cela permet du même coup de ravaler la façade. Il faut cependant savoir que l’isolation extérieure modifie l’aspect initial de la bâtisse puisque la structure même de la construction est plus ou moins retouchée. On peut par exemple :

  • Poser un enduit isolant à base de mortier si un dispositif d’isolation est déjà présent, car l’enduit ne constitue qu’une solution complémentaire mais oblige bien souvent à poser en plus une couche de finition.
  • Recourir à un enduit isolant extérieur de faible épaisseur. Il peut s’agir de polystyrène expansé et de fibre de verre ou bien encore d’un mortier colle. Un ragrément peut s’avérer indispensable avant de poser l’enduit. Il permet de gommer toutes les aspérités et irrégularités des murs.
  • Opter pour une solution isolante et esthétique comme le bardage en ardoise, en bois voire en métal qui certes modifie l’aspect de la maison tout en lui donnant un autre style. Le choix est dans ce cas affaire de goût.

Le coût d’une isolation extérieure sur une vieille maison, pose et matériaux inclus, est généralement compris entre 100 à 130 €/M² TTC. Il ne peut être obtenu précisément que sur devis après que le projet ait été clairement décrit par le client à l’artisan.

L’isolation intérieure ou extérieure d’une vieille maison permet de réduire considérablement les dépenses de chauffage ou de climatiseur.

Aussi, quand on envisage de faire isoler sa vieille maison, il est nécessaire de confier son projet à un spécialiste de la rénovation comme Acorus afin d’obtenir un devis sur-mesure et tous les conseils avisés qui permettent de choisir la solution la mieux adaptée à son ancienne bâtisse. Cette démarche s’impose aussi lorsque l’on souhaite faire chiffrer le coût d’isolation d’un ancien bâtiment que l’on est sur le point d’acheter. Cette estimation en amont permet de savoir si l’investissement immobilier envisagé vaut vraiment le coup.

Quelles sont les aides pour vos travaux d’isolation ?

Les propriétaires peuvent se voir accorder des aides pour les travaux d’économie d’énergie dès lors qu’ils font appel à une entreprise professionnelle RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) comme A&M concept.

Parmi les différentes aides possibles, il y a :

  • le CITE : Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique
  • le prêt à taux zéro qui peuvent être cumulés, ainsi que la TVA à taux réduit.

Entre les aides et les économies que vous réaliserez sur la consommation d’énergie, l’isolation d’une maison ancienne est une opération rentable. Il faut aussi savoir que si elle est parfaitement isolée, une maison ancienne se revend beaucoup mieux et plus rapidement qu’une ancienne bâtisse mal isolée.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.