Notre secteur du BTP a lui aussi été touché par la crise sanitaire. Les chantiers se sont arrêtés brutalement et aujourd’hui, même si le travail reprend, les perspectives à moyen terme sont incertaines. En moyenne, une perte d’activité de l’ordre de 20% est à déplorer pour les entreprises du BTP suite aux fermetures de tous les chantiers qui étaient en activité pendant cette période.

La reprise d’activité du BTP

La reprise d’activité doit intégrer plusieurs préoccupations dont les exigences interagissent entre elle et peuvent parfois être en apparente contradiction. Malgré le respect du protocole d’intervention pour travailler en toute sécurité, la reprise d’interventions et d’activités du chantier réalisées chez les particuliers restent plus délicate. Le 11 mai 2020, seulement 53% des chantiers ont repris leur activité mais début juin environs 99% des chantiers ont repris. Pour une reprise économique, le gouvernement met l’accent sur le secteur du BTP qui représente 2 millions d’actifs et 11% du PIB français.

Le surcoût lié à la crise sanitaire

Après cette crise sanitaire, un redémarrage a été possible grâce à des équipements de protection lourds en particulier dans les camions. Pour cela des achats massif de protections individuels pour les salariés on été nécessaires. Entre l’achat des différents masques  et les protections adaptées selon les typologies des actions réalisées par les salariés, cela représente un investissement d’environ 5% de surcoût de production.

Le soutien de  l’ETAT aux acteurs du BTP

Le gouvernement encourage les maîtres d’ouvrage publics à faire usage des dispositions de l’ordonnance n°2020-319 du 25 mars 2020, qui permettent d’augmenter les avances aux entreprises titulaires de marchés publics au-delà de 60% sans obligation de garantie à première demande. Les entreprises clôturant leur exercice en 2020 bénéficieront ainsi d’un soutien en trésorerie dès 2020, à hauteur de 0,4 Md€, estime le gouvernement. Cette mesure est applicable pour tous les contrats conclus jusqu’à la fin de la période d’urgence sanitaire, augmentée de deux mois. Pour les marchés publics, comme privés, le gouvernement a par ailleurs reporté de plusieurs mois, par ordonnance, les pénalités applicables en cas de retard.

Source : Le moniteur

Les bons gestes pour se protéger sur le chantier et dans les ateliers de BTP

Afin de lutter efficacement contre le coronavirus, il est important d’appliquer les gestes barrières pour votre sécurité. La mise en œuvre des mesures de prévention nécessite un travail de réflexion préalable, conduit dans un cadre concerté, afin de garantir leur fiabilité, leur effectivité et leur appropriation la plus large par tous les acteurs participant à la lutte contre la propagation du virus.

  • Les ouvriers doivent se laver les mains avec du savon très fréquemment dans les bases vie et installations prévue à cet effet. Prévoyez des lingettes ou produits hydro alcooliques dans les véhicules utilitaires.   
  • Évitez le contact physique et assurez la distance d’un mètre entre les personnes.
  • Faire nettoyer régulièrement les surfaces et lieux collectifs (tables, poignés…) ainsi que les équipements individuels (téléphone, lunettes, bouchons d’oreilles…).
  • Utilisez les équipements de protection : gants métiers, lunettes ou écrans facial pour casque, protection
  • Toussez ou éternuez dans votre coude. Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le dans une poubelle.
  • Évitez de vous toucher le visage.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.