Construction ou surélévation de maison : quel type de charpente choisir ?

Quel type de charpente choisir si vous avez un projet de construction de maison ou si vous souhaitez aménager vos combles pour agrandir l’espace de votre logement ou bien créer une extension ?

Dans toutes ces situations, la création ou la modification de votre charpente est nécessaire. En dehors de la traditionnelle façade en bois, il existe plusieurs types de charpentes moins connues mais tout aussi solides et généralement plus facile à mettre en œuvre.

Nous allons voir ensemble quels sont les différents types de charpentes, quels sont leurs avantages et quels sont leurs inconvénients. Mais aussi, nous verrons le budget à prévoir et pourquoi vous devez faire appel à des professionnels pour réaliser ce type de travaux.

Quels sont les différents types de charpente ? Avantages et inconvénients

La charpente et la couverture permettent de protéger un bâtiment contre les intempéries et les infiltrations d’eau. Cette réalisation est souvent confiée à une entreprise spécialisée ou à un charpentier qualifié. Chez A&M concept, nos experts vous accompagnent dans cette réalisation, du choix des matériaux jusqu’à la fin des travaux pour votre charpente.

Mais alors, quels sont les différents modèles de charpentes et quels sont leurs avantages et leurs inconvénients ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !

Qu’est-ce qu’une charpente traditionnelle ?

Qu’est-ce qu’une charpente traditionnelle ? La charpente traditionnelle est la plus sollicité. Elle est en bois, et composée de plusieurs fermes. Une ferme est un élément composé de plusieurs pièces de bois massif et qui est indéformable. C’est une structure assez lourde, qui nécessite l’intervention d’une entreprise professionnelle comme A&M Concept pour éviter certains sinistres.

La charpente en bois est la plus utilisée dans les constructions car elle est réputée pour être très solide et possède une excellente durabilité.

En plus de s’adapter aux divers types de toitures et à différentes architectures, son matériau (le bois) est naturel, écologique, relativement abondant, indémodable et demeure un excellent isolant.

En effet, on notera en avantage pour la charpente en bois que son matériau sait absorber et restituer l’humidité et la vapeur. Il faut aussi noter qu’elle est économique car très rapide à réaliser, du fait que le bois est souple et léger, ce qui le rend facile à travailler pour les artisans de A&M Concept.

Aussi, la charpente en bois est très esthétique et il ne faut pas oublier que le bois de charpente est spécialement traité contre le feu pour y renforcer sa résistance. Ainsi en cas d’incendie, c’est le matériau qui offre le plus de sécurité car la structure conserve très longtemps sa résistance, ce qui donne le temps aux occupants d’évacuer les lieux, et sa combustion émet peu de gaz dangereux.

En termes d’inconvénients :

  • la charpente en bois est sensible aux diverses attaques de champignons (conséquences : moisissures) ou d’insectes (termites principalement).
  • Elle a une grande vulnérabilité à l’humidité prolongée, ce qui nécessite donc un traitement spécifique contre tous ces éléments pour empêcher sa détérioration.
  • Le bois peut coûter plus cher à l’achat et plus d’entretien que d’autres matériaux (acier par exemple)
  • Même si la charpente en bois est traitée contre le feu, il faut savoir que le bois s’enflamme plus facilement que les autres matériaux de charpente.
  • Le bois ne sait pas garder très longtemps fraîcheur ou chaleur
  • la charpente en bois génère beaucoup de gaspillage de matériau. Lors de la construction, le bois est taillé et redimensionné, en conséquence, cela créer un volume important de déchets environnementaux et une perte financière pour le client.

La charpente en béton

Les avantages de la charpente en béton sont nombreux :

  • Robuste et résistant, il permet de soutenir de lourdes charges
  • Sa durée de vie est souvent bien supérieure à celle du bois ou du métal.
  • Ininflammable et incombustible, le béton dispose d’une très bonne résistance au feu.
  • Sans entretien : contrairement au bois, il ne nécessite aucun traitement ou entretien particulier.
  • Insensible à l’humidité (ce qui est crucial sur un toit plat, ou toit-terrasse) et aucun petit rongeur ni insecte ne peut venir s’y loger contrairement au bois.
  • Bonne performance en matière d’isolation thermique et phonique : le béton limite les pertes de chaleur, permettant ainsi de réaliser des économies d’énergie. De plus par sa masse, c’est un excellent isolant phonique aux bruits aériens.
  • Recyclable, le béton peut être réemployé et valorisé dans la fabrication de nouveaux produits.
  • Écologique, le béton capte naturellement le CO2 atmosphérique par un phénomène naturel, appelé « carbonatation » du béton. Il réduit donc les gaz à effet de serre.

Mêmes si les avantages sont nombreux, la charpente en béton a cependant quelques inconvénients qu’il faut connaître avant de faire son choix :

  • Un poids élevé : le béton a un poids compris entre 2 200 et 2 400 kg par m3, ce qui représente approximativement 300 à 400 kg par m² de charpente. La structure du bâtiment devra être adaptée en conséquence.
  • Une pose complexe : l’installation de la charpente en béton nécessite des compétences spécifiques et il est très préférable de faire appel à un professionnel . Le calcul des charges que va supporter la charpente, l’intégration des équipements techniques comme les ventilations, les fenêtres de toit, les coupoles ou le passage de câbles devront être prévus à l’avance pour adapter la structure en béton en conséquent (mise en place de chevêtres par exemple). Les modifications de la charpente après coulage du béton sont beaucoup plus contraignantes et nécessitent de modifier la structure. Aussi, en cas de travaux de rénovation, ce point est à prendre en compte pour évaluer la faisabilité de vos travaux.
  • Des engins spécifiques  : le coulage du béton nécessite aussi des engins adaptés (toupie, pompe à béton) et ne pourra se faire avec une simple bétonnière, ce qui augmente considérablement le coût d’installation.
  • Un temps de mise en œuvre rallongé : le béton atteindra sa solidité optimale au bout de 28 jours de séchage, contrairement au bois ou l’acier qui l’obtiennent dès leur mise en œuvre. Les délais pour poser le revêtement d’étanchéité sont donc rallongés.

Comment tient une charpente métallique ?

L’ossature métallique constituée d’acier est assemblée de la même manière que pour une charpente en bois.

Avec une faible épaisseur, la charpente métallique est facilement maniable et s’adapte sans problème à la couverture de votre maison.

L’acier peut prendre la forme que vous souhaitez et ne demande que très peu d’entretien. De plus il ne craint ni la moisissure ni les insectes contrairement au bois.

Néanmoins, malgré l’intérêt grandissant pour les charpentes métalliques leurs prix restent élevés et il y a peu d’artisans qualifiés en France pour réaliser ce type d’ouvrage. C’est pourquoi, A&M concept met tout le savoir-faire de ses artisans à votre service pour réussir vos projets !

La charpente en lamellé collé

Autre type de charpente réalisée à partir de bois, celle en lamellé collé. Elle est moins courante que les trois précédentes. Cette charpente est constituée de lamelles de bois collées entre elles et parfois soutenues par des pièces métalliques ou en bois massif.

Son avantage : facile à mettre en œuvre, robuste et relativement léger, permettant de fabriquer des poutres de longue portée, le lamellé-collé permet d’habiller les toitures des bâtiments les plus vastes et de s’adapter aux architectures les plus singulières. Sa réalisation doit impérativement être confiée à une entreprise sérieuse car ce type de charpente est parfois victime de malfaçons entraînant par la suite des infiltrations ou bien encore des décollements. Pour cela, si vous avez un projet de charpente, faites appel à nos experts A&M concept !

Qu’est-ce qu’une charpente à fermette ?

Il s’agit d’une charpente industrielle réalisée en bois ou en dérivés de bois. Sa spécificité par rapport à une charpente traditionnelle est que la toiture fermette est plus économique en matériaux. En effet, une charpente fermette n’est jamais réalisée avec du bois massif, mais avec des pièces de bois légères. De plus elle offre un excellent rapport qualité/prix dans l’univers de la toiture.

Quels sont les différents types de toiture ?

La toiture et la charpente sont complémentaires. C’est pourquoi il est important de bien choisir son type de toiture également. La toiture recouvre la charpente d’un toit tandis que la charpente aura pour but de solidifier et renforcer la structure.

Les principales fonctions d’une toiture sont la protection des bâtiments, dont des fonctions utilitaires, esthétiques et économiques. La couverture toiture doit donc remplir les conditions suivantes :

  • Fonctions utilitaires : imperméabilité, légèreté, isolation thermique et acoustique;
  • Fonctions esthétiques : forme et aspect harmonique avec la ligne architecturale, dimension des éléments, texture et couleur;
  • Fonctions économiques : coût de la solution adoptée, durabilité et facilité de conservation des éléments.

Nous allons donc voir les différents types de couverture afin de vous aider à faire vos choix.

La toiture en métal :

Elle se présente sous forme de feuilles de métal laminé ou de plaques ondulées ou nervurées qui ont l’aspect de tuiles classiques. On peut installer des panneaux métalliques sur la plupart des toits en pentes.

La toiture en shingle :

Le shingle est un matériau qui ressemble à l’ardoise. Il est constitué de fibre de verre, recouverte de bitume. Les deux côtés de la surface en fibre de verre sont recouverts et un matériau de finition constitué de granulés noirs ou colorés constitue la touche finale.

La toiture en tuile :

La toiture en tuiles est la plus répandues en France. Les tuiles existent en plusieurs coloris et styles. Certaines tuiles sont plates, d’autres en forme de demi-cercle, à emboîtement ou sans emboîtement. Les tuiles sont très solides et esthétiques.

La toiture en ardoise :

Il existe deux types de couverture en ardoise : les ardoises naturelles et les ardoises artificielles. Les modèles naturels sont composés d’un matériau appelé schiste ardoisier. Les couleurs de cette pierre deviennent plus foncées avec le temps. Composée de ciment et de fibres minérales et fabriquée en usine, l’ardoise artificielle, ou synthétique, imite l’esthétique de l’ardoise naturelle.

La toiture végétalisée :

Cette couverture est constituée de plantations sur le toit en béton avec un système d’étanchéité et d’évacuation de l’eau. C’est un moyen écologique et esthétique qui permet de régulariser et réexploiter les eaux de pluie.

La toiture en bois :

Ce matériau est également très sollicité en raison de son aspect esthétique et sa durée de vie.  C’est une matière durable, écologique, légère et isolante. Lorsque l’installation est faite par des professionnels du bâtiment et qu’ils sont bien entretenus, les toits en bois peuvent durer 25 ans.

Quelle charpente est la moins chère ?

Entre les charpentes à la construction traditionnelle, celles assemblées en usines, les réalisations en kits et les ouvrages sur-mesure, les différences de prix peuvent être très importantes. Comment se repérer ? Quel budget faut-il prévoir pour construire une charpente ? Voici quelques éléments qui devraient pouvoir vous éclairer pour vos travaux.

  • Prix d’une charpente traditionnelle en bois

Constituée de matériaux nobles, douée d’une grande résistance et s’adaptant à la grande majorité des toitures, la charpente traditionnelle en bois demande un temps de fabrication long et difficile. Son prix est par conséquent relativement élevé, et dépend également de la complexité de l’ouvrage :

Budget : entre 60 et 90 euros du mètre carré pour sa fabrication.

  • Prix d’une charpente à fermettes

De fabrication industrielle, la charpente à fermettes nécessite moins de temps de travail.

Budget : entre 50 à 70 euros du mètre carré pour sa conception, et choisir un modèle en A si l’on souhaite aménager ses combles.

  • Prix d’une charpente en lamellé collé

Plus léger que le bois massif, le lamellé collé est également plus malléable et facile à mettre en œuvre.

Budget : entre 50 et 70 euros du mètre carré pour une fabrication en kit et de 50 à 90 euros pour une construction sur-mesure.

  • Prix d’une charpente en béton

Facile et rapide à poser, la charpente en béton est particulièrement adaptée aux bâtiments à toits plats.

Budget :  entre 60 et 120 euros du mètre carré pour sa réalisation.

  • Pour une charpente en métal

La charpente métallique constituée d’acier est légère et particulièrement résistante. Ce nouveau concept séduit d’ailleurs un nombre croissant de clients en France.

Budget :  entre 40 et 80 euros du mètre carré pour une construction en kit et entre 90 et 180 euros pour une conception sur-mesure.

 

Vous avez des travaux à venir ? Vous aimeriez avoir des conseils et un accompagnement personnalisé pour savoir quel type de charpente choisir pour votre maison ?

N’hésitez pas à faire appel à A&M concept et contactez-nous ici !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.